Communiqué – Plan d’organisation scolaire 2022-2025 du CSSVT

17 novembre 2022 – Communiqué – Plan d’organisation scolaire 2022-2025 du CSSVT

Le Centre de services scolaire de la Vallée-des-Tisserands (CSSVT) présente son plan d’organisation scolaire 2022-2025.

Cliquez ici pour consulter le communiqué de presse complet en format PDF.

Beauharnois, le jeudi 17 novembre 2022 – Depuis quelques années déjà, l’effectif scolaire sur le territoire du Centre de services scolaire de la Vallée-des-Tisserands (CSSVT) est en forte croissance. Afin d’offrir un environnement propice à la réussite éducative et au développement professionnel de sa communauté sans cesse grandissante, l’administration présente aujourd’hui son plan d’organisation scolaire 2022-2025.

Selon les prévisions et données démographiques du ministère de l’Éducation, en regard du vieillissement de notre population et des développements domiciliaires engagés et prévus sur le territoire desservi par le CSSVT, la croissance de l’effectif scolaire se poursuivra au cours de la prochaine décennie.

Cette année seulement, à la formation générale des jeunes (FGJ), les établissements scolaires du CSSVT ont accueilli 414 nouveaux élèves de plus qu’en 2021-2022. Depuis la rentrée 2019, les ressources et l’équipe de l’organisation scolaire multiplient les initiatives et usent de créativité pour permettre à plus de 1200 nouveaux élèves d’avoir accès à des espaces et des services de qualité dans nos différents milieux.

Afin de répondre aux besoins générés par cette hausse, la direction générale et les différents services administratifs du CSSVT assurent une vigie constante des besoins en termes d’espaces d’apprentissage, et ce, dans toutes les municipalités du territoire desservi par le CSSVT.

Le plan d’organisation scolaire 2022-2025 propose différentes stratégies et solutions qui permettront à la communauté scolaire de bénéficier des espaces nécessaires pour accomplir sa mission, et ce, dans des environnements sécuritaires, créatifs et vivants, tout en respectant les indicateurs du MEQ.

« Certaines de ces solutions vont permettre aux élèves et au personnel de se réapproprier les espaces mis à leur disposition, notamment, les lieux destinés à accueillir l’art, la bibliothèque, les services de garde et les salles dédiées aux membres du personnel pour ne nommer que ceux-là. On vise ainsi une utilisation durable et fonctionnelle de nos espaces de travail et d’apprentissage dans tous les bâtiments du CSSVT », mentionne Marc Girard, directeur général du CSSVT.

Dans cet objectif, des demandes d’agrandissement et de construction ont été déposées au MEQ afin qu’elles puissent être considérées dans le plan québécois des infrastructures publiques (PQI) 2023-2033.

Secteur de Salaberry-de-Valleyfield
Le prochain plan d’organisation scolaire prévoit l’ajout de six (6) classes modulaires à l’école Edgar-Hébert, quatre (4) pour l’école Montpetit et deux (2) pour l’école Saint-Eugène. Des réflexions sont également en cours pour ajouter des modulaires dans d’autres établissements, dans un second temps.

« Ces installations temporaires permettront d’assurer la scolarisation de nos élèves près de leur lieu de résidence en attendant, notamment, la construction de la nouvelle école dans le secteur de Grande-Île à Salaberry-de-Valleyfield », précise Steeve Lessard, directeur des services éducatifs.

Rappelons qu’en juin dernier, le ministère de l’Éducation a consenti à un investissement de 40 millions de dollars pour réaliser un projet de construction d’une école de niveau préscolaire et primaire dans le secteur Grande-Île qui comprendra un total de 24 classes effectives pour la rentrée scolaire 2024.

Des demandes de constructions pour une école dans le secteur de la Baie et dans le secteur situé entre les rues Fabre et Moco ont également été déposées au MEQ.

Pour leur part, les travaux d’agrandissement de l’école de la Baie-Saint-François sont en cours depuis l’automne dernier et leur finalité est toujours envisagée pour la rentrée 2023.

Secteur de Beauharnois
Même son de cloche, une hausse démographique incite au réaménagement de certains espaces. Le prochain plan d’organisation scolaire prévoit l’installation de quatre (4) classes modulaires à la Nouvelle-École qui accueillent depuis la rentrée 2022 des élèves de niveau primaire, puis l’ajout possible de six (6) autres modulaires dans des écoles du secteur d’ici 2025-2026. Une demande de construction d’une nouvelle école primaire de 24 locaux sur le terrain de l’école Saint-Paul de Beauharnois a également été déposée.

Secteur du Haut-Saint-Laurent
Le territoire de la MRC du Haut-Saint-Laurent n’échappe pas à la croissance démographique et différentes solutions sont aussi envisagées par les équipes du CSSVT dans ces milieux, dont l’ajout de quatre (4) classes modulaires à l’école Notre-Dame et une demande d’agrandissement à la même école.

Centres de formation professionnelle et formation aux adultes
Il est plus difficile d’évaluer la fluctuation de la clientèle au secteur adultes en raison de la situation du marché de l’emploi et des différents programmes gouvernementaux accessibles annuellement. Pour le moment l’utilisation de l’édifice Sainte-Cécile permet d’offrir davantage de services au secteur adultes et d’optimiser les services offerts par notre Centre de formation professionnelle du Suroît (CFPS). Cependant, comme l’organisation souhaite accroître sa présence et son offre de formation sur l’ensemble du territoire, différents scénarios sont actuellement sur la table : demandes d’agrandissement, locations chez les partenaires communautaires, utilisation optimisée d’autres bâtiments du parc immobilier, etc. Ces options seront évaluées en fonction de la croissance de la demande.

L’une des principales missions du CSSVT est d’offrir un environnement éducatif de qualité à l’ensemble des élèves, et ce, dans le respect du plan d’engagement vers la réussite, puis un environnement propice au développement professionnel et au bien-être de nos employés qui desservent cette communauté scolaire.

« Nous vivons actuellement l’une des plus importantes hausses d’effectif sur notre territoire. Offrir à nos usagers des espaces sécuritaires et sains, permettant de remplir notre mission, est une priorité et un beau défi à relever pour les années à venir. En ce sens, nous tenons à remercier toutes nos équipes qui collaborent à ces réflexions et au déploiement des projets qui permettront d’assurer la scolarisation et le bien-être de notre communauté. Merci, également, au personnel des établissements qui s’adapte et conjugue avec ces nouvelles réalités », conclut Monsieur Girard.

– 30 –

À propos du Centre de services scolaire de la Vallée-des-Tisserands | Le Centre de services scolaire de la Vallée-des-Tisserands (CSSVT) dessert une population plus de 90 000 personnes qui habitent un vaste territoire situé à l’extrémité ouest de la Montérégie. Il dispense des services éducatifs à près de 10 000 élèves, jeunes et adultes. Il emploie plus de 2 000 personnes réparties dans plus de 30 écoles et centres, leurs points de service et un centre administratif. Son budget annuel approche 155 M$. Il assure au sein de sa communauté la promotion des valeurs de bienveillance, de collaboration, de confiance et de courage. Il partage une vision avec sa communauté scolaire dont les artisans tissent des liens forts et ont un but commun : accroître la réussite et développer le plein potentiel de chaque élève, jeune ou adulte. Il s’est de plus inscrit, avec l’adoption de son Plan d’engagement vers la réussite en 2018, dans une démarche d’amélioration continue dans l’ensemble de ses sphères d’activité.

Source:
Services du secrétariat général et des communications
communications@csvt.qc.ca